Les idées lumineuses de Mitri Hourani

mitri-hourani


Designer franco-libanais né en Côte d’ivoire en 1966, Mitri Hourani offre une seconde vie aux objets et aux matières à travers sa marque Boboboom.

Au commencement
« Boboboom est le fruit du hasard. Je suis un peu tout : chineur, brocanteur, antiquaire… À quoi s’ajoute une formation de scénographe. Au début, je créais des vitrines qui sont devenues un produit à part entière. Ainsi est née Boboboom, société de décoration et de création d’objets. »

« J’essaie de répondre à une frustration, de créer du jamais vu »

La récup’
« L’objet que je travaille doit appartenir à une mémoire collective, venir du passé ou nous le rappeler. Je ne suis pas très porté sur le design moderne mais davantage sur le rétro. Pour créer, je m’appuie sur la récupération d’objets ou de matières et je les fais renaître sans dénaturer leur fonction, leur ADN ».

Quadrichromie
« Curieusement, mon univers personnel est monochrome alors que les couleurs correspondent à ce que j’aime faire. Je trouve mon équilibre entre les deux. »

Artiste éclairé
« J’adore la lumière. Je fais beaucoup de luminaires, d’abat-jour. La mise en lumière des lieux, c’est ma griffe. On peut aussi me confier un luminaire ou un abat-jour et je le transformerai. Pour cela, j’ai besoin de connaître un peu la personne pour lui fabriquer un objet qui lui ressemble.»

Une âme
« J’aime le fait main. J’adore les canevas : je les retravaille en mobilier, en chaise… Je privilégie toujours l’ancien que je remets au goût du jour. J’ai besoin de manipuler des objets qui ont une histoire et auxquels j’offre une deuxième vie. »

Renaissance
Le designer adore chiner les matières premières et les objets qui vont renaître sous ses mains : « Rien ne se jette, tout se transforme. »

Louise Raffin-Luxembourg

Vous aimerez aussi les articles de Luminaires ou Designers