Luminaires design : Ariane Labévière, dirigeante de Carré Lumière

Carre-Lumiere Ariane Labévière,


Lumière sur les luminaires design et meubles « tendance » avec Carré Lumière

Du luminaire au mobilier design, l’enseigne thononaise a su habilement développer son activité au fil des décennies. Rencontre avec Ariane Labévière, dirigeante – avec son époux Stéphane – de Carré Lumière. 

Traits D’co?: Comment est née l’entreprise ?

Ariane Labévière?: Le premier magasin Carré Lumière a ouvert ses portes en octobre 2004 à Anthy-sur-Léman en périphérie de Thonon-les-Bains, siège historique de l’entreprise Labévière électricité qui s’est implantée en 1959. L’idée était d’offrir aux clients un espace plus grand dédié aux luminaires et avec la possibilité de parking.

Comment s’est développée l’enseigne ?

Très vite, nous avons enrichi l’offre avec du mobilier et de la décoration. Carré Lumière distribue des marques renommées telles que Kartell, Hay, Foscarini, Artemide, MDF Italie, Glas Italia et de grands designers : Philippe Starck, Dixon, Gae Aulenti, Castiglioni… Notre envie est de partager notre passion du design avec nos clients. Le second magasin, à Ville-la-Grand, vient de fêter ses trois ans et a été pensé immédiatement comme un lieu de vie qui réunit mobilier, décoration luminaire et cuisine. Nous venons aussi de mettre en place un nouvel espace aménagement et proposons, entre autres, les collections Elitis, Designers Guild et la peinture Ressource.

Côté luminaires, quelles sont les tendances actuelles ?

Les formes carrées laissent place aux formes rondes et il y a un retour en force du cocooning. Les lignes pures et légères ont la préférence des décorateurs, des architectes et des clients. La suspension Vertigo de Petite friture est un bel exemple. Elle fête ses cinq ans et est toujours dans les meilleures ventes. Les suspensions Heracleum de Moooi, Pirce d’Artemide, Skygarden de Flos et l’applique Lucellino d’Ingo Maurer sont des liens parfaits entre technique et poésie.

Et en matière de mobilier ?

La tendance est au style scandinave et avec un retour aux années soixante : vintage, industriel et design, couleurs vives et pastel, motifs géométriques et à fleurs, bois brut et cuivre, meubles cocooning et épurés. La chaise A de Tolix fête ses 80 ans, la Pipistrello ses 50 ans, l’Arcos a été dessiné en 1962 ! Nous célébrons des objets mythiques, des références dans le design, des témoins de l’histoire du design fonctionnel, élégant et confortable. De la chaise au canapé, les designers ont réussi à allier lignes et confort.

Quelle est la griffe de Carré Lumière ?

Carré Lumière est souvent associée à une grande chaîne de magasins alors que nous sommes une petite enseigne locale. Notre force est que les équipes participent au choix des collections, se déplacent dans les salons du design, participent à la stratégie. Cela fait de nous tous des passionnés. Nous nous inspirons de nos marques, de nos clients qui sont sources d’idées et nous « brainstormons » sur les produits de demain. Lorsque nous repérons une marque, et qu’ensuite elle obtient un prix ou une mention coup de cœur à « Maison et objet » comme Lind DNA, nous sommes fiers. On se dit que, même petit, on peut avoir du « nez ».

Des projets pour 2016 ?

Oui, le lancement d’un site internet marchand en février et l’ouverture d’un nouveau point de vente dans l’Ain, à Saint-Genis Pouilly, en septembre prochain.

Recueilli par Louise Raffin-Luxembourg

Vous aimerez aussi les articles de Luminaires ou Rendez-vous