Jean Luc Laydevant : directeur général de MCA

mca-maison-chalets-des-alpes-1


Les lignes proposées par le constructeur régional Maisons et Chalets des Alpes se sont amplement étoffées. Explications avec Jean Luc Laydevant, directeur général de MCA.

Traits D’co : Quelques mots sur la création de MCA…
Jean Luc Laydevant : En 1971, nous faisions partie du groupe national Bruno Petit. En 1990, nous avons créé la marque MCA, portée par une vocation plus régionale. Nous avons changé de produits, d’optique, d’architecture et renforcé notre proximité avec la clientèle en multipliant le nombre d’agences. Aujourd’hui, nous en proposons dix sur les deux Savoie, l’Ain et l’Isère.

Traits D’co : Quels produits avez-vous développés ?
Jean Luc Laydevant : À partir de 2007, pendant la crise, nous proposions des maisons au budget relativement important. Depuis, nous avons élargi notre gamme car les prêts à taux zéro se sont intensifiés et les taux d’intérêt ont baissé. Nous avons ainsi lancé C.line, une ligne d’entrée de gamme pour les primo-accédants, marquée par des prix accessibles au plus grand nombre. Quant aux maisons Access, elles présentent un très bon rapport qualité prix et affichent de belles prestations. Dessinées par un architecte, elles disposent d’un plan standard et sont non transformables. La ligne Patrimoniale comprend des maisons moyen-haut de gamme qui sont adaptables à souhait. Enfin, la ligne Elite bois sont des maisons à ossature bois dotées de prestations très qualitatives.

Traits D’co : Et si le client vient sans terrain ?
Jean Luc Laydevant : Notre métier consiste à faire de la proposition de projet. Si le client n’a pas de terrain, nous partons de son budget pour lui en trouver un qui répond à ses critères. Le prix du foncier, les travaux de VRD (Voiries Réseaux Divers) et les frais de notaire doivent rentrer dans son enveloppe. C’est une démarche très sécurisante pour le client. Nous ne lui faisons pas perdre du temps en lui proposant un projet qu’il ne pourra pas financer.

Traits D’co : Quels sont les matériaux les plus utilisés actuellement ?
Jean Luc Laydevant : Avec la Réglementation Thermique 2012, nous observons un retour au traditionnel : murs en parpaings, charpente bois, tuiles béton. Toujours pour satisfaire aux normes de la RT 2012, la mousse de polyuréthane est très utilisée car elle permet d’obtenir une bonne isolation tout en étant moins épaisse que d’autres matériaux. La Réglementation impose également un minimum de surfaces vitrées que nous posons sur les façades les plus ensoleillées pour générer des économies d’énergie. Le mode de chauffage évolue également avec une prépondérance de la pompe à chaleur air eau. Quant aux menuiseries qui se composaient majoritairement de bois auparavant, elles sont aujourd’hui remplacées par du PVC.

Traits D’co : Quel est le «plus» de MCA ?
Jean Luc Laydevant : Ses 45 ans d’expérience avec quasiment les mêmes hommes. Selon les périodes, nous comptons entre 120 et 140 employés. MCA possède une vraie culture d’entreprise. Nous offrons une proximité très importante avec nos clients qui ont besoin de nous voir, d’échanger avec nous. La présence de nos dix agences et de notre siège permet d’éviter les angoisses et les déplacements inutiles. De plus, nous assurons le service après-vente des 10 000 maisons que nous avons réalisées dans la région. Avant d’être des constructeurs, nous sommes des prestataires de services. Notre place de leader régional nous oblige à atteindre un haut niveau de qualité. Nous sommes par exemple le seul constructeur à exiger de leurs clients une étude de sol. Cette exigence prévient les mauvaises surprises comme les surcoûts. Un leader se doit d’être un référent. Cette volonté nous met des pierres dans le sac à dos mais elle sécurise la qualité des constructions et les clients. MCA fait d’ailleurs partie des rares constructeurs en Rhône-Alpes à bénéficier de l’agrément Pro Perméa pour la qualité de ses constructions.

MCA – Maisons et Chalets des Alpes : Acteur local

Avec ses dix agences en Rhône-Alpes, MCA joue la carte de la proximité. En 45 ans, c’est plus de 10 000 maisons que le constructeur a réalisées dans la région, en développant constamment sa gamme de services.

Recueilli par Louise Raffin-Luxembourg

Vous aimerez aussi les articles de Construction ou Rendez-vous