Noces de bois pour Mugnier Charpente

mugnier-charpente-3


Ancrée en Haute-Savoie depuis cinquante ans, l’entreprise Mugnier Charpente est aujourd’hui dirigée par Anne Guillot et Béatrice Mugnier, les filles du fondateur. Rencontre.

La société est quinquagénaire. Racontez-nous…
Anne Guillot : L’entreprise a été créée en 1966 par notre père, André Mugnier, qui s’était installé à son compte à Évires en tant que menuisier. Par affinités, il s‘est rapidement orienté vers la charpente. Il a démarré aux côtés de notre mère qui, comme beaucoup de conjoints non-salariés, s’occupait de l’administratif et de la comptabilité. Au fil des ans, ils ont embauché et investi. Après un BTS en Système constructif bois et habitat, ma sœur Béatrice a intégré l’entreprise en 1996, et moi en 1998, à l’issue d’une formation Bâtiment et d’une maîtrise de gestion. En 2003, nous avons repris l’entreprise qui comptait 17 salariés.

Comment la société s’est-elle développée ?
A.G. : En 2009, nous avons acheté un bâtiment de 2 500 m2 situé sur un terrain 10 000 m2 à Saint-Pierre en Faucigny. Nous avions besoin d’un vaste espace pour installer un centre de taille numérique. Notre nouvelle implantation et nos investissements nous permettent de développer l’activité ossature bois dans les meilleures conditions. L’entreprise compte plus de 40 salariés et nous réalisons près de 100 chantiers par an.

Quels sont vos domaines de compétences ?
Béatrice Mugnier : La charpente, la couverture, la zinguerie, la menuiserie mais surtout, l’ossature bois. Nos constructions, hors d’eau hors d’air, sont de trois types : la maison en ossature bois, en poteaux poutres ou en panneaux massifs, appelés aussi KLH. Nous utilisons majoritairement de l’épicéa, ainsi que du pin Douglas et du mélèze. Nous essayons au maximum de privilégier le bois de pays, labellisé BQS, (Bois Qualité Savoie.) Nous n’allons pas à l’autre bout de l’Europe pour faire des économies. Nous voulons travailler dans la confiance avec nos fournisseurs locaux.

Quels sont les atouts du bois ?
B.M. : Le bois a le vent en poupe. Les gens y trouvent un matériau écologique, sain, rapide de pose. Il bénéficie d’une image très positive. C’est un matériau noble qui crée une ambiance chaleureuse, une sensation de bien-être. En plus de sa résistance, il offre un autre avantage : la souplesse. On peut par exemple avoir un mur crépi à l’extérieur sur une base en ossature bois, obtenir un aspect traditionnel ou des lignes plus contemporaines avec de grandes baies vitrées. On peut aussi créer des toitures plates, végétalisées. La souplesse du bois permet une grande diversité dans la construction.

N’est-il pas exigeant en entretien ?
B.M. : Le revêtement s’est beaucoup amélioré. Il existe notamment des bardages en composite ou qui ne nécessitent pas d’entretien annuel. Nos fournisseurs proposent des gammes de produits pré-peints et offrent des garanties de cinq ou dix ans, voire des garanties à vie !

Qui est votre clientèle ?
A.G. : A 90 % des particuliers, promoteurs ou architectes répartis sur un quart de la Haute-Savoie : dans la vallée de l’Arve et surtout en montagne. Il nous arrive de travailler dans le pays de Gex. Mais nous recherchons avant tout une proximité avec nos clients. Dans la même philosophie, nos salariés viennent du tissu local pour contribuer à pérenniser l’emploi dans le bassin.

Quel est votre ADN ?
A.G. : L’entreprise a fêté ses cinquante ans. Nous avons su créer une ambiance familiale et un esprit d’entreprise fort. Certains salariés sont là depuis plus 25 ans, cela n’est peut-être pas un hasard ! Qualité, respect du travail et des hommes sont notre leitmotiv et notre philosophie d’entreprise.

Recueilli par Louise Raffin-Luxembourg

Vous aimerez aussi les articles de Construction